Coeur de pirate éblouie le Grand Théâtre par son charme et son contrôle

,

La jeune femme de Montréal, qui revient tout juste d’une tournée dans de grandes villes américaines, a livré une performance chaleureuse et transcendante à Québec jeudi soir.

Avec une première partie assurée avec panache par Geoffroy et son band, c’est une Coeur de pirate élégante qui a pris d’assaut la scène de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec jeudi. La jeune auteure-compositrice-interprète a lancé la soirée par les pièces anglophones « Ocean’s Brawl » et « Undone » tirées de son plus récent album bilingue Roses. Elle a ensuite interprété la délicieuse « Golden Baby », puis « Pour un infidèle » issue de son premier album éponyme.

Les mouvements traînants et poétiques de ce type de danse créative collent parfaitement avec l’univers musical de Coeur de Pirate.

Béatrice Martin s’est par la suite adressée à la foule, lui faisant remarquer que jamais elle n’aurait pensé un jour présenter un spectacle au Grand Théâtre de Québec à guichet fermé. Depuis peu de temps, Coeur de pirate danse sur scène en plus de chanter, mais au contraire de beaucoup de jeunes chanteuses qui s’endiablent sur du hip-hop, la jeune Montréalaise danse le contemporain. Les mouvements traînants et poétiques de ce type de danse créative collent parfaitement avec l’univers musical de Coeur de Pirate. Exploitant davantage ses bras (pour des raisons techniques évidemment), la chanteuse arrive à transmettre d’autant plus l’émotion de ses textes en amalgamant la gymnastique de son corps et de sa voix.

En première partie, les incorruptibles ont eu droit à « C’était salement romantique », « Our Love » et « Drapeau blanc ». L’auteure-compositrice-interprète s’est ensuite installée au piano pour nous offrir une version piano-voix de la pièce « Francis » (ma préférée) puis une reprise tout en douceur de la populaire chanson « Sorry » de Justin Bieber. « Comme c’est une version Coeur de pirate, ce sera plus triste que l’originale », dit-elle avant d’entamer le hit du chanteur canadien.

Elle a ensuite enchaîné, accompagnée par ses cinq musiciens, les titres « Place de la République », « Tu oublieras mon nom », « I don’t Want to Break Your Heart », « Saint-Laurent », puis « The Way Back Home », une pièce qu’elle a, dit-elle, écrite pour sa fille. Avant le rappel, Coeur de pirate a servi à son public de Québec trois autres chansons populaires de son répertoire soit : « Ensemble », « Adieu » et « Crier tout bas », qui joue présentement à la radio.

coeurdepirate

Lorsqu’elle revient après les salutations d’usage, elle entame « Comme des enfants » en demandant à ses fans de chanter avec elle. « Si vous ne connaissez pas les paroles, je ne sais pas ce que vous faites ici », dit-elle à la rigolade, comme il s’agit très certainement de son titre le plus connu. Elle a aussi, bien entendu, offert la version française de « Carry On », « Oublie-moi », le simple le plus prisé de son plus récent album.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net