Sacha Baron Cohen a dû se cacher de la sécurité afin de devenir Ali G aux Oscars

,

Sa femme, Isla Fisher, l’a déguisé dans les toilettes du Dolby Theatre le soir de la cérémonie.

Alors que l’acteur Sacha Baron Cohen a défilé sur le tapis rouge de la cérémonie des Oscars dans un sublime toxedo Dolce & Gabbana, que vous pouvez voir dans le tweet ci-dessus, il a dû avoir recours à une transformation éclair afin de faire son apparition-surprise sur scène, déguisé en l’un de ses personnages, Ali G.

#SachaBaronCohen wearing #DolceGabbana to the 88th Annual Academy Awards on February28th, 2016. #oscars #oscars2016 https://t.co/uwPIBH1eDC

Le lendemain de la cérémonie des Oscars, Sacha Baron Cohen a expliqué à Good Morning Britain que sa femme Isla Fisher avait dû faire semblant d’avoir un empoisonnement alimentaire afin que celle-ci ait accès à une toilette plus privée et qu’elle puisse déguiser son mari sans que la sécurité intervienne.

« Les dirigeants des Oscars se sont assis avec moi à l’avance et m’ont dit qu’ils ne voulaient pas que je fasse quoi que ce soit qui dérange la tenue du gala : ils voulaient juste me présenter comme moi-même », a-t-il précisé lors de son passage à l’émission matinale britannique.

Même celle qui l’accompagnait sur scène afin de présenter deux des films en nomination dans la catégorie meilleur film, Olivia Wilde, n’avait aucune idée de ce qui se tramait.

« Je sais ce que vous vous êtes dit en me voyant arriver sur scène : « Bon encore un autre présentateur noir », s’est exprimé Ali G lorsqu’il est arrivé au micro. Mais me voici représentant toutes ces personnes de couleur qui ont été négligées cette année : Will Smith, Idris Elba et le type noir de Star Wars : Darth Vader. »

Ali G a aussi mentionné que « ces petits bonhommes jaunes qui travaillent dur, AKA Les minions », n’avaient pas reçu, eux non plus, cette année des honneurs suffisants de la part de l’industrie.

Grâce à Ali G, Sacha Baron Cohen joue avec les stéréotypes du mâle blanc de banlieue qui s’épanouir dans un mélange de Gangsta rap noir américain, de reggae et de Grime. Ali G est grossier, mal-éduqué et a une vision particulièrement stéréotypée du genre humain.

On se rappellera que ce n’est pas la première fois que Sacha Baron Cohen fait des frasques aux Oscars. En 2012, l’acteur s’était présenté sur le tapis rouge de la cérémonie, déguisé en son personnage de dictateur, et avait aspergé Ryan Seacrest de ce qu’il prétendait être les cendres de Kim Jong II. Vous pouvez revoir la scène d’anthologie ci-dessous :

 

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Critique et journaliste depuis huit ans pour le site Cinoche.com, elle est maintenant mûre pour ce nouveau défi de rédactrice en chef qui l'attend avec Showbizz.net. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée Maude), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots avec ses lecteurs, tous médiums confondus.