Dans les coulisses de TORUK du Cirque du soleil

,

La nouvelle production très imposante du Cirque du Soleil s’arrête pour quatre soirs dans la ville de Québec, au Centre Vidéotron.

Nous avons eu la chance de nous promener dans les coulisses du nouveau spectacle du Cirque du Soleil, Toruk, inspiré de l’oeuvre cinématographique de James Cameron, Avatar.

En plus de voir les artistes se pratiquer dans leur environnement, nous avons eu la chance de discuter avec l’un d’eux, Nick, un Suisse qui oeuvre dans le milieu depuis plus de vingt ans. Celui-ci incarne l’un des Na’vis dans le spectacle. Il nous a donné plusieurs informations sur la production et les coulisses.

Voici donc 10 choses à découvrir à propos du spectacle :

  • Toruk est le premier spectacle du Cirque du Soleil à raconter une seule et même histoire d’un bout à l’autre de la production.
    • Voici comment l’histoire est présentée : Lorsqu’une catastrophe menace de détruire l’arbre des âmes, Ralu et Entu, deux garçons omaticaya au seuil de l’âge adulte, décident courageusement de prendre les choses en main. En apprenant que le toruk pourrait les aider à sauver l’arbre des âmes, ils se mettent en route, en compagnie de leur nouvelle amie Tsyal, vers le sommet des Montagnes flottantes pour retracer le redoutable prédateur rouge et jaune qui règne dans le ciel de Pandora. La prophétie se réalise lorsqu’une âme pure s’élève parmi les clans pour chevaucher le toruk pour la toute première fois et ainsi sauver les Na’vi d’un sort terrible.
  • Cette expérience multimédia et immersive porte la signature de deux metteurs en scène et pionniers du multimédia, Michel Lemieux et Victor Pilon.
  • Les projections vidéos débordent parfois de la scène pour permettre aux spectateurs de vraiment se sentir sur Pandora et de vivre l’expérience complètement.
  • Bien qu’inspirée de l’univers du film Avatar, l’histoire de Toruk prend place près de 3000 ans avant l’histoire qui est racontée dans le film, donc bien avant que le premier humain mette le pied sur Pandora. On ne retrouvera donc pas Jake et Neytiri ici.
  • La scène prend toute la glace du Centre Vidéotron. Bien qu’assez sobre, elle présente un arbre-maison de 24 mètres en largeur et 12 mètres en hauteur.
  • Il y a 115 costumes au total, soit une moyenne de 3,3 costumes par artiste. L’équipe des costumes a produit plus de 1 000 éléments de costumes (chaussures, parures de tête, colliers, etc.)
  • Sur scène se trouvent 35 artistes et 5 marionnettistes. Plusieurs des animaux de cet univers ont été recréés en marionnettes pour un résultat des plus impressionnants. Les artistes qui manient ces objets réussissent à recréer la fluidité des mouvements du corps de manière surprenante.
  • Il y a plus de 150 artisans qui travaillent chaque soir pour créer la magie de Toruk.
  • James Cameron, réalisateur d’Avatar, cautionne le spectacle et a été partie prenante de toutes les étapes de la création. Il était d’ailleurs présent lors de la première montréalaise de Toruk.
  • La bande sonore aux accents cinématographiques du spectacle est soutenue sur scène par une chanteuse et un percussionniste.

Découvrez nos photos exclusives des coulisses ci-dessous.

Toruk est présenté du 14 au 17 janvier au Centre Vidéotron.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net