Unité 9 : finale émouvante avant les fêtes

,
unite9_logo
Unité 9

L’auteure Danielle Trottier a décidé de nous faire monter à bord d’une montagne-russe d’émotions pour cette finale d’automne d’Unité 9.

ATTENTION, NOUS RÉVÉLONS DANS CET ARTICLE DES INFORMATIONS CLÉS À PROPOS DU PLUS RÉCENT ÉPISODE. SI VOUS NE L’AVEZ TOUJOURS PAS VISIONNÉ, NOUS VOUS RECOMMANDONS D’ARRÊTER VOTRE LECTURE ICI.

Si nous sommes près de 2 millions chaque semaine à regarder l’histoire des femmes de Lietteville, c’est certainement pour des épisodes comme celui qui nous a été livré ce soir en guise de finale avant les fêtes. Mystères, rebondissements multiples et évidemment un jeu d’actrices extraordinaires.

Le départ de Michelle pour une semi-liberté méritée, qui lui a été octroyée par la commission des libérations, nous a permis d’être témoins de scènes mémorables. D’abord entre Michelle (Catherine Proulx-Lemay) et Marie (Guylaine Tremblay). Cette dernière pouvait difficilement exprimer un bonheur pour Michelle pour une situation qu’elle n’aura plus jamais la chance de connaître avec ses propres enfants. Mais alors que nous avions déjà la larme à l’oeil, le jeu tout en nuance de Céline Bonnier, dans la peau de la toujours sublime Suzanne, est littéralement venu nous achever, avec ces lignes magnifiques : « Je t’aime Mich. Tu es une personne extraordinaire, tu es belle et tu es une bonne mère. Mets tout ça dans ton CV ». Tout cela accompagné de l’interprétation sentie de « Running for Cover » de Mathieu Holubowski et David Fleury.

Puis, Marie affrontait Benoît (Patrice L’Écuyer) en cour dans ce cas d’agression sexuelle contre sa défunte fille, cause qu’elle a heureusement perdue et qui ne l’amènera pas en procès, faute de preuves suffisantes. Espérons que cette décision éclairée du juge lui permettra de prendre le chemin de la guérison. Et que dire de ce jeu tout en retenue de Patrice L’Écuyer qui nous a donné l’un des bons moments de la soirée!

Enfin, il y a eu l’arrivée de cette nouvelle détenue, interprétée par Élise Guilbault. Si son cas est marqué par le mystère, on sait qu’elle a notamment agressé un policier et plaidé coupable aux trois chefs d’accusation qui étaient portés contre elle. On a pu voir dans des analepses que ses pratiques BDSM l’ont sans doute conduite là où elle se trouve maintenant. On en saura certainement plus à son sujet au retour des fêtes. Les images promotionnelles pour ce retour attendu nous laissaient d’ailleurs entrevoir une grande violence de sa part.

De même, on peut maintenant attendre l’arrivée de la comédienne Angèle Coutu dans Unité 9, tout comme de nombreux autres rebondissements qui promettent, notamment des attouchements qu’on imagine non sollicités entre Suzanne et son nouveau patron. À suivre dès le 12 janvier.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.