Laurie Doucet s’indigne également contre En mode Salvail

,

Peu de temps après Andréanne Marquis, qui s’est exprimée sur Facebook contre son apparition biaisée à En mode Salvail la semaine dernière dans le cadre de la capsule « Préoccupation double Partie 1 », une autre ancienne candidate, Laurie Doucet, a cru bon de communiquer elle aussi ses insatisfactions.

« Nous n’étions pas au courant ni des questions qui nous seraient posées ni de la tournure que la vidéo pourrait prendre. Quand le tournage a commencé, j’ai assez vite compris et je crois que mon visage en disait long », dit-elle sur les réseaux sociaux. « En y pensant bien, c’est exactement ce qu’ils voulaient, questions stupides réponses stupides, et je regrette énormément avoir cru que ça pouvait donner quelque chose de cool. »

« Je dois dire que je suis extrêmement blessée des commentaires qui circulent à mon sujet sur les réseaux sociaux étant donné la viralité du vidéo (good pour la production) et dieu sait qu’il m’en faut beaucoup normalement pour être blessée (j’ai toujours été au-dessus de ça) », spécifie-t-elle.

« J’avoue ne peut-être pas être la femme LA plus « cultivée » au monde certes, mais quand un sujet me passionne, je sais tout ce qu’il y a a savoir, j’adore apprendre et je connais beaucoup plus de choses que vous pouvez penser », précise-t-il enfin pour redorer son image malmenée par Salvail et son équipe.

Vous pouvez lire le commentaire complet de l’ancienne participante d’Occupation Double ci-dessous :

Si vous n’avez toujours pas vu la vidéo, la voici :

La suite sera diffusée ce soir, y aura-t-il encore des flammèches entre les candidats et la production?

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.