Une missive sur le féminisme écrite par Jennifer Lawrence fait parler

,

L’interprète de Katniss Everdeen dans la franchise Hunger Games a été invitée à écrire un essai sur le féminisme et sur les inégalités à Hollywood. Le texte de Lawrence est profondément intelligent et coloré, à l’image de la pétillante comédienne.

Jennifer Lawrence writes scathing essay about why she earns less than her male co-stars http://t.co/Qd7dXR4ma6 http://t.co/VIASqkkSUE

L’actrice a récemment été invitée à écrire un texte sur le féminisme par son amie Lena Dunham. « Je n’aime pas prendre part aux conversations qui semblent être une « tendance ». Je suis même l’idiote qui n’a rien fait pour le ice-bucket challenge – qui sauvait des vies – parce que je trouvais que ça ressemblait davantage à une « tendance » qu’à une cause. J’aurais dû faire un chèque, mais j’ai oublié, ok? Je ne suis pas parfaite. Mais comme beaucoup de paroles peuvent engendrer des changements, je veux être honnête et, je crois mes doigts, ne choquer personne. »

O Jennifer Lawrence I love you so. X

Quand les serveurs de Sony ont été piratés et que certaines informations sensibles ont été révélées au public, l’actrice Jennifer Lawrence a alors appris qu’elle était payée plusieurs millions de moins que ses comparses masculins d’American Hustle; Jeremy Renner, Christian Bale et Bradley Cooper. « Quand Sony a été piraté et que j’ai découvert combien d’argent de moins je gagnais en comparaison avec ces chanceuses personnes qui ont une queue, je n’étais pas fâchée contre Sony. Je l’étais envers moi-même. J’ai échoué en tant que négociatrice parce que j’ai abandonné rapidement. Je ne voulais pas continuer de me battre pour quelques millions de dollars dont, honnêtement, après deux franchises, je n’avais pas besoin. »

Yessssssss! Get it girl xx https://t.co/L3w0nNnqGQ

L’actrice révèle ensuite qu’elle a accepté l’offre du studio principalement parce qu’elle ne voulait pas paraître « difficile » ou « gâtée ». « Je ne pense pas que je suis la seule femme dans cette situation, dit-elle. Sommes-nous conditionnées pour agir ainsi? Nous avons le droit de vote depuis combien de temps, 90 ans? Je me le demande sérieusement (…) Pourrait-il y avoir encore en nous une habitude d’essayer d’exprimer nos opinions d’une manière à ne pas « offenser » ou « effrayer » les hommes. »

I love Jennifer Lawrence. http://t.co/x2jAbnUsmy

« Un autre courriel de Sony a révélé qu’un producteur a fait référence à l’une de ses actrices comme d’une « enfant gâtée ». Étrangement, je ne peux pas m’imaginer quelqu’un dire ça à propos d’un homme. »

Vous pouvez lire le texte original complet de Jennifer Lawrence ici.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.