Une leçon de rock signée AC/DC à Québec

,

Le groupe rock australo-britannique était de passage ce vendredi soir sur les Plaines d’Abraham de Québec, dans le cadre de sa tournée Rock or Bust, nous offrant du coup un spectacle électrique où les décibels étaient à leur apogée!

Si les Rolling Stones nous en avaient mis plein la vue plus tôt cet été dans le cadre du Festival d’été de Québec, et ce, en dépit de leur âge vénérable, on peut en dire tout autant de la troupe d’Angus Young qui était tout feu tout flamme ce vendredi soir, pour un spectacle tonitruant livré tambour battant en plein air. La foule présente pour l’occasion, au diapason du groupe, était visiblement prête à rocker ou crever. Et le rock l’a emporté!

Le groupe n’a pas lésiné sur la marchandise pour en mettre plein la vue. Après une introduction explosive pendant laquelle les effets pyrotechniques, les jeux de lumière et les visuels accrocheurs étaient de mise, la voix hurlante et juste de Brian Johnson a déchiré le ciel alors que lui et ses comparses faisaient leur entrée sur scène. Angus Young était, comme à l’habitude, vêtu pour aller à la petite école : bas blancs, shorts, veston, cravate et casquette. Ses manières gamines n’ont d’ailleurs pas tardé à surgir sur scène, alors que le guitariste s’est mis à se déhancher, sautiller et courir pour finalement éblouir. Et c’est toute une leçon de rock qui a été offerte ce soir!

Alternant entre des titres plus récents et leurs plus grands succès, les rockeurs légendaires ont fait montre de leur grande forme. On a donc pu entendre les « Rock or Bust », « Shoot to Thrill », « Hell Ain’t a Bad Place to Be », « Play Ball », « Dirty Deeds Done Dirt Cheap », « High Voltage », « Rock ‘n’ Roll Train », « T.N.T. » et bien d’autres. Les membres du groupe, peu volubiles, se sont offert des pauses (peut-être nécessaires) un peu trop longues entre chaque chanson, mais on leur a volontiers pardonné ce petit accroc. Bien sûr, les spectateurs se sont surtout déchaînés pour « Back in Black », « Thunderstruck » et « You Shook Me All Night Long », tubes indémodables du quintette. Il y avait alors une véritable communion. La grande messe du rock quoi!

Pour les besoins de « Hell Bells », une énorme cloche est apparue au-dessus de la tête des musiciens, carillonnant à tout rompre. Pour « Whole Lotta Rosie », l’énorme catin gonflable, aux formes voluptueuses évidentes, surplombait la scène en bougeant de manière suggestive. Puis ce fut le moment de la finale, sur « Let There Be Rock ». Faisant fi de sa fatigue évidente, Angus Young – bête de scène s’il en est une – a démontré l’étendue de son talent avec un très long solo de guitare livré avec l’énergie d’un jeune premier sur fond de confettis. À fond la caisse! Le spectacle s’est terminé comme il avait commencé, dans un tonnerre du diable avec feux d’artifice alors que retentissaient « Highway to Hell » puis « For Those About to Rock (We Salute You) ».

Sonorisation parfaite, rock tapageur, musiciens au sommet de la forme. Ce soir, les membres d’AC/DC ont à coup sûr livré l’un des meilleurs shows en plein air de la saison estivale à Québec et, pour cela, nous leur en sommes franchement reconnaissants!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net