Sum 41 brasse la cage d’Expo Québec

,

Il faut d’abord savoir qu’en langage punk rock « You’re a bunch of fucking assholes » veut dire « Vous êtes un public génial », « We’re all gonna go to hell together » est une façon de dire : « Merci », et « Fuck You » signifie « Je vous aime ». Une fois qu’on sait ça, le reste vient naturellement.

La foule impressionnante assemblée sur le site d’Expo Québec vendredi soir pour slammer sur les chansons du groupe Sum 41 en était une bien particulière. Il y a une culture du punk et les amateurs de ce type de musique veulent que ça déménage. Les adeptes de body surfing et de mosh pit ont certainement été servis vendredi alors que l’ambiance était bouillonnante à Vanier. Beaucoup de ces trashers ont d’ailleurs été escortés hors du site par la sécurité, qui était beaucoup plus présente que les autres soirs. On pourrait vous décrire l’atmosphère de nombreuses façons, mais, comme une image vaut mille mots, laissons celle-ci parler à notre place…

sum41_trash

 

Deryck Whibley, le chanteur de la formation canadienne, était en feu vendredi soir, alors qu’il voulait visiblement que ses fans soient satisfaits du passage du groupe dans la vieille capitale (un des rares spectacle du groupe durant l’été). Si les années – et les nombreux excès qui ont passé près de lui coûter la vie l’année dernière – ont eu raison de son apparence de jeune gaillard (précisons qu’il n’a que 35 ans, même s’il semble en avoir beaucoup plus), elles n’ont pas altéré sa voix. Whibley chante avec la même fougue et la même netteté qu’il le faisait au début des années 2000, lors de leur période la plus fructueuse.

En plus de titres issus de leurs six albums, notamment « The Hell Song », « Summer », « We’re All To Blame », « Walking Disaster », « Underclass Hero » et « Sick of Everyone », la formation de l’Ontario s’est permis une reprise de la chanson « Ruby Soho » du groupe Rancid (interprétée d’ailleurs par le guitariste Tom Thacker), ainsi qu’un medley des pièces « « For Whom The Bell Tolls », « Enter Sandman » et « Master of Puppets » de Metallica.

Évidemment, Sum 41 a gardé ses titres les plus populaires pour le dessert. Il a fallu attendre à la toute fin du spectacle pour entendre « « Still Waiting » et la non moins célèbre « In Too Deep ». Le chanteur a lancé un simple « Bye » avant de quitter la scène avec les membres de son groupe. Ces derniers sont, par contre, revenus pour un rappel lors duquel ils ont interprété « My Direction » et le tube « Fat Lip ». Des canons ont alors projeté des confettis, concluant ainsi une soirée survoltée et réussie.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net