FEQ 2015 : Iggy Azalea déçoit

,
FEQ_Logo
Festival d'été de Québec

La rappeuse a fait attendre ses fans pendant vingt longues minutes avant d’apparaître enfin, dans une forme discutable.

Iggy Azalea a été introduite dimanche sur les plaines par un DJ anonyme qui a réchauffé la foule pendant vingt minutes avant que la star ose se montrer le bout du nez. Il était temps d’ailleurs qu’elle débarque sur scène puisque les spectateurs devenaient impatients et certains commençaient même à huer le pauvre messager, qui s’affairait pourtant à faire jouer des succès populaires pour maintenir l’enthousiasme déclinant des fidèles.

Vêtue d’une camisole noire et d’un pantalon bleu, l’auteure-compositrice australienne ne paraissait pas particulièrement ravie de se trouver là, ni même le moindrement impressionnée par l’envergure de la foule rassemblée pour la voir chanter. Elle a certes remercié ses fans de s’être déplacés pour elle, mais ses remerciements ne paraissaient pas suffisamment sincères pour pardonner son retard et son manque d’entrain.

De plus, Iggy Azalea, reconnue pour son « twerk », n’a pas bougé ses fesses comme elle en a l’habitude pour les caméras, stipulant qu’elle portait des pantalons beaucoup trop serrés pour s’engager dans la danse qui a fait sa renommée. Elle a précisé que les danseuses qui l’accompagnaient se chargeaient des « twerk » pour elle, mais ce n’était pas les figurantes que les fans étaient venus voir se déhancher.

Elle a entre autres interprété les chansons « Leave It », « Rolex », « Don’t Need Y’all », « Trouble », « Work », « Black Widow » ainsi que ses plus populaires : « Problem » et « Fancy ».

Le spectacle (qui a duré à peine 40 minutes) s’est terminé sur une pluie de confettis en forme d’étoiles. La chanteuse a remercié les gens d’être venus puis a quitté la scène avec son équipe sans un espoir de rappel.

On comprend mieux pourquoi Iggy Azalea a annulé sa tournée de spectacle…

Renaud Philippe / FEQ
© Renaud Philippe
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net