FEQ 2015 : Boston : Classique comme le rock

,
FEQ_Logo
Festival d'été de Québec

Avec leur immense gong derrière la batterie, leur drapeau de pirate devant le clavier, leurs t-shirts noirs et leurs jeans bleus délavés, le groupe américain Boston a ramené la ville de Québec dans les années 1970 à grands coups de rock classique.

Le groupe Boston a débuté son spectacle lundi soir par un solo du guitariste Tom Scholz, avant que ne retentissent les premiers accords de « Rock and Roll Band ». La formation a ensuite enchaîné les titres « Smokin’ » et « Feelin’ Satisfied ».

« Merci Québec d’être venu ce soir ! » a déclaré Scholz dans la langue de Molière avant d’interpréter « Life, Love & Hope », tiré de l’album du même nom, sorti en 2013. La pièce « Peace of Mind », qui figure sur l’album éponyme du groupe datant de 1976, a certainement installé une atmosphère de nostalgie sur les plaines.

Le groupe y est ensuite allé des chansons « Cool the Engines », « Surrender », « Don’t Look Back » et « Something About You ». Les fans, rassemblés par milliers, s’époumonaient en scandant les paroles des chansons du groupe, formé des musiciens Tom Scholz, Gary Pihl, Kimberley Dahme, Jeff Neal et Tommy Decarlo. En voix et en forme, ils s’évertuaient d’offrir la meilleure performance possibles aux festivaliers de Québec.

Lorsque le groupe a interprété « Amanda », les spectateurs ont sorti leur cellulaire et ont fait danser la lumière sur le tempo de la chanson (à noter qu’il y avait dans l’assistance beaucoup plus de briquets qu’à l’habitude… Indice de l’âge des participants?).

amanda

Hystérie générale lorsque Boston entame enfin « More than a Feeling », la chanson qui a fait leur réputation, et que tout le monde, peu importe l’âge, a entendue au moins une fois dans sa vie. Ce classique faisait entre autres partie de la trame sonore dans les films Close Encounters of the Third Kind, Madagascar: Escape 2 Africa et Burlesque. Évidemment, la foule a commencé à quitter après avoir entendu cette pièce, même s’il restait encore quelques titres au groupe à jouer.

Boston n’a pas beaucoup interagi avec son public, enchaînant les chansons sans trop de préambules. Bonne ou mauvaise chose? Tout dépend des intérêts de chacun et de ce qui vous charme dans ce genre de prestation musicale. Le groupe américain a donné une performance sincère, aussi classique de leur rock.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net