La voix : fougue et émotions pour les directs

,
lavoix3
La voix 3

C’est ce soir que commençait le dernier segment de l’émission la plus écoutée au Québec, les directs, alors que le public pouvait désormais donner son opinion en votant. Est-ce que vos préférés y sont toujours?

C’est à Louis-Jean Cormier, ancien juge maison de La voix, qu’est revenu l’honneur de lancer les directs avec la chanson « Si tu reviens » accompagné d’une chorale formée des concurrents et des juges. Un superbe moment avec une chanson sublime tirée de son deuxième effort solo qui paraîtra ce mardi, intitulé Les grandes artères.

Une fois ce moment extraordinaire passé, ce sont des problèmes de sons qui ont attiré l’attention de plusieurs et se sont répercutés sur les réseaux sociaux.

Le son est gossint #LaVoixTVA

Instagram

Finalement, on a vu Isabelle Boulay recevoir le tatouage qu’elle promettait de se faire faire depuis le début de la saison. Une femme de parole!

Quant aux candidats, c’est Cintia Baroud de l’équipe d’Isabelle Boulay qui a eu l’honneur d’avoir le micro en premier. Elle a interprété  « Aranjuez mon amour ». Sa performance était à la fois force et émotions.

La deuxième personne à fouler la scène de La voix était la petite boule d’énergie Lili-Ann de Francesco, qui a interprété « J’entends frapper », un titre qui ne semblait pas parfaitement lui convenir. La chanteuse paraissait plutôt crier que chanter et a même laissé entendre quelques notes peu heureuses. Elle a toutefois illuminé la scène avec sa fougue indomptable, ce qui a laissé une impression durable.

Louis-Philip Champagne, de l’équipe Boulay, interprète ensuite « Pleine lune en décembre » de Zachary Richard. Une superbe interprétation, une voix juste et beaucoup d’émotions.

Puis c’était au tour du public de voter pour son favori, de même qu’à la juge Boulay. Un choix certainement difficile à faire.

Pierre Lapointe a ensuite amené son équipe festoyer au Musée Grevin. Puis Dominique Fils-Aimé a pris le micro avec « Hit the Road Jack » de Ray Charles dans une version parfaitement jazzée. La chanteuse, magnifique, a démontré son talent et son soul.

Gaya était la deuxième de l’équipe Pierre Lapointe à chanter, avec « Le mal du pays ». On se rappellera que l’interprète avait tout balayé sur son passage lors des champs de bataille en interprétant une chanson de Bruno Mars et Mark Ronson, « Uptown Funk ». On avait donc droit à tout un changement de style  ici alors que la ballade a été chantée avec une voix juste et assurée.

Liana Bureau a ensuite pris d’assaut la scène avec « Tous les mêmes » de Stromae, un choix osé mais qu’elle a abordé avec une assurance de feu. Et cela a bien fonctionné. On a beaucoup aimé sa performance.

Puis c’était le temps de connaître le choix dans l’équipe d’Isabelle Boulay. C’est sans difficulté que Lili-Ann de Francesco est passée à la prochaine étape, les demi-finales, malgré une performance imparfaite.

Tatouage et Dilallo pour Isabelle. Musée Grévin pour Pierre. Marc au chalet. On va ben se ramasser aux danseuses avec Éric… #LaVoixTva

L’équipe de Marc Dupré a ensuite eu droit à sa part du gâteau. C’est Annabelle Doucet qui a interprété la première la chanson « Je veux » de Zaz, un air qui lui allait à merveille. Une performance sans pareille, énergique et heureuse.

« Ficelle » d’Ingrid St-Pierre, une mélodie extraordinaire, a été le choix d’Élisabeth Léger. Avec sa voix douce et chargée d’émotions, la chanteuse a su tirer son épingle du jeu avec ce titre qui lui collait à la peau. « Tu sais Élisabeth, tu n’es pas celle qui chante le plus fort, mais ta voix nous atteint à la bonne place à chaque fois » lui a dit son coach Marc Dupré.

Puis, Kevin Bazinet a choisi d’interpréter « Jealous Guy » de John Lennon. Le chanteur a littéralement brûlé les planches avec son charisme et sa voix unique. Un choix des plus difficiles s’impose pour Dupré.

Instagram

C’était ensuite le moment de dévoiler le gagnant de l’équipe de Pierre Lapointe. Et c’est Dominique Fils-Aimé qui fut la gagnante. Si elle était le choix du juge, elle était celle qui a le moins rallié le public. Un choix déchirant, un résultat très serré et une tristesse de voir quitter Gaya et Liana, toutes deux très talentueuses.

Éric Lapointe a clôt la soirée avec son équipe. Johanne Lefebvre a choisi d’interpréter Piaf avec « Mon Dieu ». Une grande chanson pour une interprète à la voix puissante.

Pier-Luc Belval a poursuivi avec « Méfiez-vous du grand amour » de Michel Rivard, une version qu’il a rockée comme seul lui peut le faire.

La dernière à prendre la scène, Rosa Laricchiuta, a choisi de le faire avec « Casser la voix »  de Patrick Bruel, un titre approprié pour celle qui a mis le feu aux poudres et envoûtée avec sa voix rauque.

Le grand gagnant de l’équipe Dupré fut Kevin Bazinet qui a su aller chercher le plus de points auprès de son coach et auprès du public (80% des votes). Un choix évident puisqu’il a su venir nous chercher jusque dans notre salon.

Yoan, le gagnant de la deuxième édition de La voix, était ensuite sur place pour nous parler de son premier album solo qui paraîtra cette semaine. Pour les adeptes du chanteur country, vous pouvez écouter trois extraits ici.

Dernier dévoilement de la soirée, la gagnante de l’équipe d’Éric Lapointe. Rosa Laricchiuta a elle aussi été chercher le plus de points du côté du juge et du public.

La suite la semaine prochaine avec comme artiste invitée Ariane Moffatt.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net