Que sont-ils devenus? Spécial 4 et demi

,
quesontilsdevenus_2
Que sont-ils devenus?

À une certaine époque, à un moment où les mots flux en continu et vidéo sur demande n’étaient toujours pas en vogue, 4 et demi était LE téléroman au Québec.

C’était un incontournable, petits et grands se rassemblaient devant le téléviseur le lundi soir (il me semble que c’était le lundi, après La petite vie, je me trompe?) pour découvrir les nouvelles aventures de Louis et Isabelle, le couple chéri du petit écran, qui venait d’emménager dans un petit appartement du Plateau Mont-Royal.

4 et demi avait d’abord été pensé en blocs de 30 minutes (donc, 22 ou 24 minutes sans les publicités), mais l’engouement inattendu pour la série (peut-on vraiment s’attendre à un succès aussi unanime?) a encouragé Radio-Canada et les auteurs, Sylvie Lussier et Pierre Poirier, à allonger le concept pour en faire des émissions d’une heure.

Comme nous sommes à cette époque de nostalgie collective, nous avons pensé vous faire un petit exposé sur ce que sont devenus les vedettes de cette émission qui a conquis tant de Québécois, il y a de cela un moment maintenant.

Les évidents

Il y en a certains comme Serge Postigo ou Alain Zouvi qui sont plus évidents. La plupart des gens ont vu Postigo jouer dans Urgences, Rue l’Espérance, Music Hall et, plus récemment, dans Penthouse 5-0, ainsi que dans les films Ma vie en cinémascope, Aurore et Duo. Ils ont peut-être eu également la chance (comme moi) de le voir dans la première mouture de la pièce Lady’s Night avant que Guillaume Lemay-Thivierge le remplace. Et Zouvi, certains l’ont sûrement vu dans Fortier, Le monde de Charlotte et Série Noire. Et ceux qui ne l’auraient pas revu depuis l’époque de 4 et demi, l’ont probablement entendu souvent puisqu’il double depuis longtemps certains grands acteurs américains – comme Brad Pitt, Ben Stiller, Adam Sandler, Billy Crystal et Jeff Daniels – dans les versions françaises québécoises des films hollywoodiens.

Le p’tit couple

Isabelle Brossard et Robert Brouillette, qui interprétaient les deux personnages principaux, ont eu une carrière sous les projecteurs moins évidente que certains autres. Brossard a fait un album de chansons en 2010, mais depuis silence radio. Après 4 et demi, on a pu la voir dans Dans une galaxie près de chez vous sous les traits de Valance. Le personnage a ensuite été repris par Sylvie Moreau.

En ce qui concerne Robert Brouillette, il a davantage oeuvré dans le monde du théâtre. Après son apparition en 2002 dans le rôle de Bidou Laloge dans Séraphin : Un homme et son péché, il a disparu presque complètement de notre petit et grand écran, jusqu’à ce qu’il réapparaissait dans le rôle d’un schizophrène le temps d’un épisode de19-2.

Le Phénomène du chien noir

Les auteurs de 4 et demi se sont lancés dans une nouvelle série lorsque les aventures de Louis et Isabelle se sont conclues. L’auberge du chien noir a été l’occasion pour Sylvie Lussier et Pierre Poirier de ramener certains de leurs personnages chéris de 4 et demi à l’écran. Ainsi, Lynda Johnson, Alain Zouvi, Carl Béchard, Robert Brouillette, Isabelle Brossard et Nicole Leblanc ont fait une ou plusieurs apparitions dans le « nouveau » téléroman des parents de 4 et demi. Pour les plus nostalgiques, c’était un plaisir que de revoir ceux qui avaient bercé tant de lundi soir.  Louis-David Morasse, qui figurait au générique du film Gerry, a un premier rôle dans L’auberge du chien noir, c’est pourquoi il n’a pas pu revenir sous les traits du séducteur Renaud, personnage qu’il interprétait dans 4 et demi.

Les deux Gabrielle

lesdeuxgabrielle
© Ici Radio-Canada Télé

Même si cette information était gravée quelque part dans mon cerveau (à côté d’Elyse Marquis déguisée en chat dans Chat Boum; le genre de choses qu’on range dans un tiroir lointain), j’avoue que je ne me souvenais pas d’emblée qu’il y avait eu deux Gabrielle Champagne. Michèle-Barbara Pelletier, qu’on a pu voir, par la suite, notamment dans le film Nez rouge, a été la première Gabrielle, puis Sophie Dion l’a remplacée pour les six années suivantes.

Les non-moindres

Lynda Johnson, connue dans l’univers de 4 et demi en tant que Maryse, l’amie d’Isabelle, a aussi eu une prolifique carrière à l’écran. Elle a notamment été de Chartrand et Simonne et Rumeurs (où elle partageait d’ailleurs l’écran avec James Hyndman, l’un des ses amoureux de 4 et demi). Hyndman, lui, a cumulé les rôles à la télévision, apparaissant – après Rumeurs – dans Le cœur a ses raisons, Les Hauts et les Bas de Sophie Paquin (3 épisodes), et bien sûr, Trauma.

Nicole Leblanc a disparu momentanément de notre petit écran jusqu’à ce qu’elle obtienne le rôle de Fernande Bérubé dans Apparences en 2012. Guillermina Kerwin, qui interprétait dans 4 et demi un personnage qu’on adorait détester, a joué dans l’émission jeunesse Tatik à Télé-Québec.

Quand à Robin Aubert, qui était de la première et deuxième saison (et un peu de la troisième), il a quitté 4 et demi en même temps que Radio Enfer dans laquelle il interprétait Léo au Canal Famille. Il est maintenant réalisateur et a recommencé à joué au petit et au grand écran pour notre plus grand plaisir. Il était récemment de la distribution de Maîtres du suspense et sera du film Autrui de Micheline Lanctôt, qui prend l’affiche à la fin du mois de février.

Sophie Faucher, Marie-Thérèse Fortin, Rémy Girard, Patrice Robitaille, Anick Lemay et Catherine Trudeau ont aussi fait un passage sur le plateau de 4 et demi au cours de ses six années d’existence.

SOS

Le personnage de Simon-Olivier Simard, joué par Stéphane Archambault, en a aussi été un marquant dans l’univers de 4 et demi (quelle femme n’est pas tombée sous son charme arrogant?). Il s’agissait de l’un de ses premiers rôles importants à l’écran. Sa soeur dans l’émission n’était nulle autre que Guylaine Tremblay, notre Marie Lamontagne nationale. Et on se rappellera longtemps de cette performance de Mes aïeux dans un spécial de 4 et demi, entre psychédélique et terroir.

Moments mémorables

Nous avons tous nos moments préférés de cette émission qui en a touché plus d’un. Personnellement, c’est l’épisode dans lequel Louis est séquestré à la clinique par des voleurs qui me revient en tête lorsque je pense à cette série et aussi ce dernier épisode, tellement touchant, alors que François dépose un baiser amical sur les lèvres d’une Isabelle enceinte prouvant qu’ils s’apprécient beaucoup malgré le fait qu’ils ont été comme chien et chat pendant six ans.

Quels sont vos moments mémorables? On a envie de vous entendre et poursuivre sur cette note nostalgique qui, en quelque sorte, nous réconforte et ralentit momentanément ce flux en continu qui nous entraîne sans vergogne dans son débit.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net