3e ronde des auditions à l’aveugle de La Voix

,
lavoix3
La voix 3

Voyez les tweets de la soirée, les photos publiées sur Instagram, un compte-rendu et découvrez nos coups de coeur.

Pour revoir les performances des candidats sélectionnés, vous n’avez qu’à cliquer sur leur nom dans le texte ci-dessous.

Nos coups de coeur de cette semaine : Alicia Moffet et Karine Ste-Marie. Quels ont été les vôtres?

Tatiana Garrido a d’abord enflammé la scène avec le soul unique de sa voix. Les quatre coachs se sont retournées, mais Tatiana a préféré Marc aux autres.

La princesse violoniste classique Rebecca Leclerc, qui rêve d’épouser Pierre Lapointe depuis qu’elle a 11 ans, n’a malheureusement pas su attiser son coeur à l’aveugle. Malheureusement pour elle, aucun coach n’a su percevoir sa personnalité éclatée dans son interprétation et personne ne s’est retourné pour elle.

C’est à la toute dernière seconde que le juge Marc Dupré a tourné sa chaise pour Sule Hietner, qui a interprété Crazy de Seal.

Karine Ste-Marie, qui n’a jamais eu d’autres ambitions plus fortes que celle d’être chanteuse, a interprété Si j’étais un homme de Diane Tell. Les coachs Éric et Pierre se sont retournés pour toute l’émotion transmise par sa voix douce et communicative.

lavoix
© TVA

Catherine Avoine s’est ensuite présentée sur scène pour chanter le puissant hymne Hallelujah du grand Leonard Cohen. « Tu nous as chanté la vie », a déclaré Marc, encore sous le choc de la performance à laquelle il venait tout juste d’assister. « Elle est probablement venue au monde en étant chanteuse », a ensuite lancé Pierre, qui, pourtant, ne s’est pas retourné.

Anne-Marie Soucy et ses cheveux verts ont ensuite monopolisé le studio avec Kiss With a Fist de Florence and the Machine. « Ce n’était pas assez solide », a dit Pierre Lapointe et Isabelle Boulay en a ajouté en précisant que « ça ne se rendait pas là où on voulait que ça se rende au niveau de la rythmique ». Résultat : Pas de coach pour la chanteuse qui ne manque, pourtant, pas d’énergie.

Ce fut ensuite le tour du laveur de vitres en hauteur Jean-Sébastien Michaud de prouver sa valeur aux coachs. Il a interprété C’est un monde de Fred Pelletin en s’accompagnant lui-même à la guitare. Que Pierre Lapointe a appuyé sur son bouton. Il rejoint donc l’équipe de l’auteur-compositeur-interprète de La Forêt des mal-aimés.

Sylvain Auclair avec son Best of You a convaincu le rockeur Éric Lapointe de son talent, puis Isabelle Boulay. Mais, ce fut « un match naturel » avec Éric, même si Isabelle aimerait que les chanteurs d’« heavy metal » la choisissent enfin.

Alicia Moffet a chanté la sulfureuse chanson At last. Les quatre coachs se sont tous retournés pour elle, mais Alicia a finalement choisi Marc, un chanteur qu’elle écoute depuis qu’elle est toute jeune (rappelons qu’elle est âgée de 16 ans…).

lavoix_2
@laVoixTVA

L’amateur de KISS, chanteur dans un band de rock progressif, Syd Bédard est venu mettre de la couleur dans la soirée avec son interprétation de Long Train Running.

Myriam Leclerc, qui a fait la première partie de Lisa Leblanc, est montée sur scène ensuite pour interpréter Ne Reviens Pas de Salomé Leclerc. Elle a conquis Isabelle et Éric, qui ont appuyé sur leur bouton presque simultanément.

Avec ses leggings de léopard, Félicia Tremblay a pris d’assaut la scène pour interpréter Ma liberté de George Moustaki. Isabelle s’est tournée après seulement quelques secondes. « Tu as une voix à la fois caressante et brutale. Tu as une voix qui est tendre, mais qui est dure aussi », a dit sa nouvelle coach après la performance de son élève.

Le premier duo de la saison s’est ensuite aventuré sur la scène. Nia et Alessandra ont chanté Do What You Want popularisé par Lady Gaga.

Après la pause publicitaire, La voix a proposé aux fans de vivre une expérience similaire à celle des juges. Nous n’avons donc pas vu le candidat avant son dévoilement quand l’un des juges s’est retourné. Pierre-Luc, 19 ans, est alors apparu aux yeux du grand public. « Je n’ai jamais entendu une voix comme la tienne », a déclaré Boulay pour convaincre le candidat de rejoindre son équipe, mais il a finalement sélectionné Éric en choisissant avec son coeur.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net