Un superhéros québécois?

,

Joey Scarpellino avec une cape.

La compagnie TS1 Productions a récemment tourné une fausse bande-annonce pour susciter l’intérêt des maisons de production pour financer son projet : Le superhéros québécois. L’entreprise est arrivée à convaincre l’acteur Joey Scarpellino, populaire auprès des dames, d’incarner le protagoniste de ce film qui présentera l’histoire de deux frères qui doivent unir leurs forces pour trouver le meurtrier de leur mère.

« À moins d’être extrêmement bien connecté dans le milieu et d’avoir beaucoup d’expérience, il est très difficile d’obtenir du financement des programmes gouvernementaux. Même s’il s’agit d’un film de superhéros, le tout peut être réalisé avec un budget raisonnable, car l’accent est davantage mis sur l’histoire des deux personnages principaux plutôt que sur les effets spéciaux », mentionne le réalisateur, producteur et scénariste Dominique Adams.

« N’ayant pas un long résumé à mon actif, les investisseurs potentiels ou les producteurs ont tendance à craindre le produit final », ajoute-t-il.

Parle-t-on vraiment ici de Joey Scarpellino avec une cape aux couleurs du drapeau québécois et la devise Je me souviens en interstice?

Attendez un instant… Parle-t-on vraiment ici de Joey Scarpellino avec une cape aux couleurs du drapeau québécois et la devise « Je me souviens » en interstice? Est-ce vraiment ce produit qu’on essaie de me vendre? Même si je suis pour les films grand public, familiaux et davantage accessibles au sein du répertoire québécois, je suis mitigée quant à une telle idée. Je me demande même si on ne se fout pas de moi… Si tout ceci n’est pas une blague, je comprends les institutions de douter du sérieux d’un tel projet.

Évidemment, je n’ai pas la vérité infuse, mais il me semble qu’il y a quelque chose qui cloche dans cette affaire, quelque chose de tellement évident que j’ai de la difficulté à voir au-delà. Si on me disait qu’il s’agissait d’une parodie des films de Marvel, une comédie noire ou satirique, peut-être que le projet m’interpellerait davantage, mais si on tente ici de faire un film d’action sérieux, on manque royalement le bateau. On se rappellera d’ailleurs que l’équipe du Bye Bye 2011 avait utilisé ce concept en transformant Amir Khadir en Capitaine Solidaire – Le Justicier du Québec, qui beuglait à tout vent : « Je suis outré! ». L’idée était très drôle pour une émission de fin d’année, mais on est bien loin du sérieux que semble rechercher Adams.

Cela étant dit, je souhaite le meilleur à ce projet et je serais très heureuse d’avouer dans une prochaine critique que je me suis trompée, mais il faudra faire bien mieux que Joey Scarpellino avec une cape…

Vous pouvez voir ci-dessous la fausse bande-annonce de Le superhéros québécois et le sketch du Bye Bye qui mettait en scène Joël Legendre dans le rôle du Capitaine Solidaire.

Fausse bande-annonce du Super-héros québécois

Court clip du Bye Bye 2011

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net